Session de transfert 2018 de l'École en réseau

 

La Session de transfert 2018 de l'École en réseau se tiendra les 4 et 5 octobre prochains à l'Hôtel Pur, à Québec.

 

Pour consulter la programmation officielle, suivez ce lien.


Pour vous inscrire, suivez ce lien.

 

Roue de fortune

Cette activité a été proposée dans le but d’introduire le raisonnement probabiliste chez les élèves. Il s’agit d’une amorce, donc les élèves sont amenés à émettre des conjectures à propos des probabilités. D’autre part, les élèves doivent réinvestir les notions géométriques du cercle qui permet de tisser un lien entre les probabilités et la géométrie.

Déroulement de l'activité:

Plan de la page

  1. Mise en situation
  2. Une amorce
  3. La nature des contributions
  4. À la lumière des observations

Mise en situation

Le journal de bord de l'activité se trouve en bas de page.

Un organisme communautaire a besoin d'une roue de fortune pour financer ses activités. L'élève doit construire la roue de fortune en respectant les exigences des organisateurs.

Intentions pédagogiques de l'activité Roue de fortune
Cette activité a été proposée dans le but d’introduire le raisonnement probabiliste chez les élèves. Il s’agit d’une amorce, donc les élèves sont amenés à émettre des conjectures à propos des probabilités. D’autre part, les élèves doivent réinvestir les notions géométriques du cercle qui permet de tisser un lien entre les probabilité et la géométrie.

Une amorce

Dans la perspective Roue de fortune, les enseignants ont posé des questions de démarrage comme par exemple: « Quelle sera la mesure de l'angle de chacun des secteurs à dessiner? », « Quelles seront les dimensions (aire et diamètre) de la roue à construire? », « Quelle est, en pourcentage (%), la probabilité que les organisateurs réalisent un certain profit? » Ces notes de premier niveau ont servi de balises pour regrouper les contributions selon le sujet.

Retour

La nature des contributions

Dans la perspective Roue de fortune, la situation était une amorce aux probabilités. Ce contexte a permis aux élèves de soumettre des hypothèses et des conjectures. Les élèves ont eu à confronter divers points de vue pour en arriver à une solution. L'utilisation de divers réseaux de concepts et de processus a été constatée.

Conjectures
Mise en forme de conjectures dans la perspective Roue de Fortune

Lors d'incompréhensions, les élèves ont pu soumettre leurs questions et ont, dans la plupart des cas, obtenu des réponses.

Questions et réponses
Réponse d'un élève à une partie du questionnement d'un autre dans la perspective Roue de fortune

Ces deux aspects ont permis aux élèves de cheminer vers une meilleure compréhension du raisonnement probabiliste.  D'ailleurs, certains élèves ont développé un questionnement à propos de la loterie. On s'interroge sur la pertinence de miser une somme d'argent.

Critique
Une explication suivie sur un questionnement sur la loterie dans la perspective Roue de Fortune

En somme, les élèves ont été en mesure de construire les outils nécessaires à la résolution de la situation-problème proposée. Les travaux déposés sur le forum témoignent des efforts et de la coélaboration des connaissances en probabilités et en géométrie.

Par contre, nous observons que les élèves ont éprouvé beaucoup de difficulté à utiliser l'arborescence.  En effet, des questions sont posées, on leur répond, elles sont répétées, on leur répond à nouveau… 

Répétition de questions et de réponses dans la perspective Roue de Fortune
Répétition de questions et de réponses dans la perspective Roue de Fortune

Répétition de questions et de réponses dans la perspective Roue de Fortune

Ces répétitions semblent résulter de la difficulté des élèves à utiliser adéquatement l'arborescence. L'expérience des élèves sur le forum devrait pouvoir contrer, à moyen terme, ce problème. D'autres répétitions (nombreuses réponses courtes semblables) sont observées. Ce sont, en général, les réponses aux questions de l'enseignant. Les questions ouvertes proposées ont donné lieu à des notes plus complètes, alors que les questions fermées ont reçu de nombreuses réponses courtes. Ainsi, pour une utilisation plus efficace, nous suggérons l'usage de thèmes ou de questions ouvertes, à l'image de la première question proposée : « Pourquoi un participant accepterait-il de risquer 5$ pour jouer?

Retour

À la lumière de ces observations

Nous concluons que l'utilisation du forum s'intègre très bien aux activités mathématiques. Il permet de consolider les savoirs, de partager des solutions, d'émettre et de réfuter des conjectures. Il permet de faire ces activités mathématiques en communauté. Ainsi, des situations plus complexes peuvent être proposées.

Les observations de ces deux perspectives nous suggèrent les mesures suivantes pour améliorer l'efficacité de l'outil.

  1. Proposer des thèmes généraux ou des questions ouvertes comme note de premier niveau pour démarrer une arborescence efficace et éviter l'abondance de notes courtes et répétitives.
  2. Encourager les élèves à utiliser l'arborescence afin de limiter le désordre.
  3. Utiliser les contributions comme outil de vérification de la compétence disciplinaire : « Communiquer à l'aide du langage mathématique afin de limiter le bavardage. »

Retour

Document(s) de référence: