Session de transfert 2018 de l'École en réseau

 

La Session de transfert 2018 de l'École en réseau se tiendra les 4 et 5 octobre prochains à l'Hôtel Pur, à Québec.

 

Pour consulter la programmation officielle, suivez ce lien.


Pour vous inscrire, suivez ce lien.

 

Aménagement d'un terrain

Cette situation-problème vise à effectuer la synthèse sur les aires. Les élèves ont préalablement vu le périmètre, l’aire des triangles et des quadrilatères, les unités de longueur et d’aire et la transformation des unités d’aire du système métrique pour réaliser cette activité.

Déroulement de l'activité:

Plan de la page

  1.  Mise en situation
  2.  Une amorce
  3.  La nature des contributions
  4.  À la lumière des observations

Mise en situation

Télécharger le scénario de planification de l'enseignant

L'aménagement paysager d'un terrain est à effectuer. Tout doit être pensé: gazon, clôture, pavage, rocaille et trottoir. Un budget maximal est à respecter.

Intentions pédagogiques de l'activité Aménagement en herbe, inc.
Cette activité a été proposée dans le but d'amener les élèves à utiliser l'ensemble des notions concernant les aires et les périmètres de polygones.  Cette situation-problème exige le réinvestissement du raisonnement proportionnel. Les élèves doivent conjuguer leurs efforts de façon à respecter un budget.

Retour

Une amorce

Dans la perspective Aménagement d'un terrain, les enseignants ont proposé des thèmes spécifiques concernant l'aménagement d'un terrain pour offrir une structure aux élèves et démarrer la construction du discours (Les élèves avaient à aménager le terrain de la directrice de l'établissement). Ces thèmes étaient génériques et concernaient toutes les facettes du terrain à aménager. « Aménagement de l'entrée d'auto », « Aménagement du pourtour de la piscine » ne sont que quelques exemples. Ces notes de premier niveau ont servi de balises pour regrouper les contributions selon le sujet.

Retour

La nature des contributions

Dans la perspective Aménagement d'un terrain, on remarque que les contributions sont relativement bien structurées. La progression dans les enfilades est souvent pertinente et elle permet une négociation de sens entre les participants. Il arrive que certaines notes soient du bavardage de même que des tentatives d'autorégulation (surtout dans la section sur l'aménagement de l'entrée d'auto). L'organisation des contributions dans la perspective est claire et permet de se retrouver facilement.

Structure
Capture d'écran de la perspective Aménagement d'un terrain qui illustre l'utilisation de l'arborescence sous les balises.


D'autre part, on remarque que ces sections ne sont pas abandonnées en cours de route. En effet, les dates de contribution de cette section s'échelonnent sur plus d'un mois tout comme les statistiques de lecture des élèves. Cette façon d'organiser la perspective a donc permis aux élèves de travailler sur une longue période selon une logique claire.

Lorsque des élèves écrivent des notes de premier niveau qui auraient eu une place plus judicieuse sous les balises de l'enseignante, on remarque que les contributions se mettent à diverger. Il devient alors beaucoup plus difficile de retrouver un fil conducteur.

Désordre
Capture d'écran de la perspective Aménagement d'un terrain qui illustre une utilisation désordonnée de l'arborescence.


De fait, il arrive que les élèves omettent d'élaborer sur la note des collègues, soit par méconnaissance du logiciel ou à cause d'une erreur technique.

Comme il s'agit d'une activité effectuée en guise de synthèse, il aurait été surprenant de voir de nouvelles théories. L'énoncé de la situation-problème ne requérait pas l'élaboration de nouvelles connaissances. L'application des concepts appris suffisait à la résolution.  Plusieurs élèves ont présenté leur démarche. Lorsque des réponses sont données sans la démarche, les élèves et les enseignants la demandent et, en général, elle suit.

Démarche
La note d'une élève qui présente sa démarche tirée de la perspective Aménagement d'un terrain.


Plus tôt, nous mentionnions que la perspective comprenait plusieurs notes de l'ordre du bavardage. De façon à y mettre un terme, plusieurs élèves ont fait des tentatives d'autorégulation par des contributions. Vous pouvez constater que tous n'ont pas la même adresse pour le faire.

Autorégulation

Autorégulation 2
Notes d'autorégulation entre élèves : des méthodes diverses.

 

Retour

À la lumière de ces observations

Nous concluons que l'utilisation du forum s'intègre très bien aux activités mathématiques. Il permet de consolider les savoirs, de partager des solutions, d'émettre et de réfuter des conjectures. Il permet de faire ces activités mathématiques en communauté. Ainsi, des situations plus complexes peuvent être proposées.

Les observations de ces deux perspectives nous suggèrent les mesures suivantes pour améliorer l'efficacité de l'outil.

  1. Proposer des thèmes généraux ou des questions ouvertes comme note de premier niveau pour démarrer une arborescence efficace et éviter l'abondance de notes courtes et répétitives.
  2. Encourager les élèves à utiliser l'arborescence afin de limiter le désordre.
  3. Utiliser les contributions comme outil de vérification de la compétence disciplinaire : « Communiquer à l'aide du langage mathématique afin de limiter le bavardage.

Retour

Utilisation pédagogique du KF:

Les élèves ont été amenés à proposer des solutions à la situation-problème. Il ne s'agissait pas de développer de nouvelles théories, mais de consolider les apprentissages vus précédemment.