Salle TACT

La salle TACT est partie intégrante du modèle de l’École en réseau. Pour accéder à la salle TACT, cliquez ici.

 

Personnel 

Quatre à six personnes, soit des étudiants aux cycles supérieurs, incluant des stagiaires, dans l’une des universités partenaires de l’ÉER et deux professionnels dont un assure le fonctionnement des deux outils de télécollaboration ainsi que les échanges avec les services informatiques des commissions scolaires et l’autre des tâches de coordination, d’initiation de nouveaux enseignant-e-s, accompagnement d’enseignant-e-s dans leurs activités et projets en réseau et leur suivi. 

 

Rôle

Analyse réflexive et soutien aux acteurs dans la mise en œuvre de leur(s) école(s) en réseau avec, en appui, documents administratifs et pédagogiques, fiches ethnographiques et données numériques en matière d’usage des deux outils de télécollaboration, sous la supervision de chercheurs universitaires associés au CEFRIO.

 

Fonctions

1.      Maillage ou réseautage d’acteurs (enseignants, conseillers RÉCIT, conseillers pédagogiques, directions d’établissement, étudiants en enseignement en stage dans une ÉER et autres);

2.      Présence en ligne continue pour répondre aux enseignant-e-s, directions d’établissements, conseillers pédagogiques et autres);

3.      Circulation de l’information (problèmes techniques ou pédagogiques vécus localement qui requiert une médiation entre les services informatique et pédagogique; initiatives prises localement ou aux plans       régional, national et international);

4.      Démarrage (participation aux sessions de démarrage dans une commission scolaire);

5.      Dépannage offert juste-à-temps;

6.      Planification d’activités de codéveloppement structurées et portant sur un aspect ou l’autre de l’enseignement et de l’apprentissage en réseau;

7.      Accompagnement dans la planification d’activités et de projets d’apprentissage en réseau réalisés localement;

8.      Conseil en matière de gestion et de conduite de la classe en réseau : 1) Gestion de la classe en tant que communauté d’apprentissage (respect, dialogue, entraide), de coélaboration de connaissances (voir les 12 principes de coélaboration); 2) Discours progressif dans la classe par rapport à des objets d’apprentissage, d’investigation; 3) Coélaboration de connaissances (apprentissage de);

9.      Coordination d’activités réalisées par des classes de commissions scolaires différentes (par ex., Les arts en réseau, Patrimoine en réseau; le projet des Régions du Québec);

10.   Établissement et maintien de contacts pour d’éventuels partenariats (par ex., investigations scientifiques selon le modèle d’Éclairs de sciences);

11.   Coordination d’activités réalisées avec des classes hors Québec (échanges francophones de l’Association canadienne d’éducation de langue française [ACELF] ou au Réseau international francophone de coélaboration de connaissances [RiF_CO]/Knowledge Building International Project [KBIP]) – en développement : échanges francophones au sein du réseau européen eTwinning, l’Organisation internationale des écoles communautaires, entrepreneuriales conscientes [OIECEC].

12.   Coordination de l’intervention en réseau de nature régionale ou nationale (par ex., en matière de soutien en orthophonie pour les écoles ayant accès à peu de services; à développer en matière d’entrepreneuriat en collaboration avec le Conseil Québécois de la Coopération et de la Mutualité [CQCM]);

13.   Transfert de connaissances par la tenue à jour du site Web, l’infolettre hebdomadaire, les sessions de transfert annuelles;

14.   Coordination/organisation, en collaboration, des sessions de transfert annuelles;

15.   Participation à l’animation de communautés de pratique (par ex., des directeurs d’école en réseau, des comités de gestion, des ÉMI, des orthophonistes).